Issu d’une riche collaboration entre partenaires académiques et industriels, le projet DEEL vise le développement d’une intelligence artificielle (IA) interprétable, robuste, sécuritaire et certifiable, appliquée aux systèmes critiques dans le domaine de l’aérospatiale et des transports. 

Au Québec, le projet DEEL est porté par le Consortium de recherche et d’innovation en aérospatiale au Québec (CRIAQ) et l’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval, avec la collaboration de l’Institut de valorisation des données (IVADO).

En France, le projet DEEL est porté par ANITI, l’Institut interdisciplinaire d’Intelligence  Artificielle de Toulouse et l’IRT Saint-Exupéry.

Cette entente de collaboration soutient les collaborations déjà en place entre les organisations, et offre un cadre renouvelé à la mobilité d’expertises et de connaissances – incluant la mise en place de parcours étudiants internationaux. 

Des collaborations déjà en place

Déjà à pied d’oeuvre depuis 2018 (en France) et 2020 (au Québec), la communauté DEEL se réunit mensuellement, de façon virtuelle, à l’occasion des « Carrefours DEEL » – une activité interne se faisant occasion de présentations croisées de travaux, perspectives ou résultats par les nombreuses équipes de recherche associées au projet. 

Les partenaires de DEEL vont aussi se retrouver dans la ville de Québec, du 17 au 19 mai 2022, à l’occasion de la troisième édition du forum public MobiliT.AI (www.mobilit.ai), un événement international d’envergure qui rassemble une communauté d’experts et expertes en IA appliquée aux systèmes critiques dans le domaine du transport et de la mobilité (aéronautique, automobile, trains, espace, drones, etc.). 

L’édition 2021, offerte en mode 100% virtuel, a réuni quelque 350 participants et participantes du Québec et de la France. 

« Avec la signature de cette entente, on vient confirmer la collaboration de forces vives au Québec et en France qui vont travailler de concert à développer les connaissances sur l’explicabilité de l’IA. Ceci s’ajoute à une collaboration québécoise riche et regroupant un large éventail d’expertises, que ce soit académiques – Laval, McGill, UdM, UQÀM, Polytechnique Montréal – ou industrielles – Bell, Textro Hélicoptère, CAE, Thales, Bombardier. L’IID est fier de s’investir dans cette initiative de recherche majeure, la plus importante mis en place sur cet aspect clé de l’intelligence artificielle. »

Christian Gagné, directeur de l’Institut intelligence et données (IID) de l’Université Laval

« La force du projet DEEL réside dans la mise en commun d’expertises et de compétences diversifiées franco-québécoises pour soutenir la recherche industrielle collaborative dans le secteur névralgique de l’aérospatiale. Cette entente en fait une initiative internationale incontournable de l’aviation numérique propulsée par l’IA à laquelle IVADO est très fier de s’associer. »

Luc Vinet, directeur général d’IVADO

« Le projet DEEL est aujourd’hui le projet phare d’IA à visée applicative pour l’aérospatiale qui aura des impacts concrets tant au Québec qu’à l’international. Ce projet international majeur entre la France et le Québec permet de marquer le leadership du Québec et du CRIAQ sur le sujet, en élargissant les collaborations entre des entreprises et le milieu de la recherche universitaire des deux côtés de l’Atlantique. »

Alain Aubertin, président-directeur général du CRIAQ

Cette collaboration internationale nous permet d’avancer de manière décisive dans le développement de l’Intelligence Artificielle pour les systèmes critiques. Le modèle du programme DEEL, à la fois novateur et ambitieux, regroupe actuellement plus d’une centaine de chercheurs, doctorants et ingénieurs travaillant et publiant conjointement de chaque côté de l’atlantique afin de participer à la mobilité intelligente de demain. A ce jour, l’IRT Saint Exupéry est totalement engagé dans cette collaboration franco-québécoise qui nous permettra de maximiser la qualité et les impacts des recherches faites . C’est d’ailleurs pour renforcer cette belle collaboration que, en 2019, l’IRT Saint Exupéry a fondé son antenne à Montréal, afin d’être au plus près de ses partenaires québécois tout en bénéficiant d’une complète autonomie opérationnelle. »

Magali Vaissière, présidente de l’IRT Saint Exupéry

Grâce à sa dimension internationale et collaborative, le projet DEEL est devenu une référence dans le monde de la recherche ayant pour objectif de développer une intelligence artificielle adaptée aux systèmes critiques. Symbolisant la complémentarité particulière entre les écosystèmes toulousain et québécois, DEEL est un projet majeur auquel les équipes d’ANITI sont fières de contribuer. »

Nicolas Viallet, directeur opérationnel d’ANITI
Categories: Actualités

fr_FRFrench