Le droit de l’intelligence artificielle ne se résume pas à l’éthique. Il doit protéger les individus et l’avenir de notre planète. Découvrez la vision de Céline Castets-Renard, porteur de la chaire “Law, Accountability and Social Trust in AI”

close

Ne manquez rien !

Inscrivez-vous pour recevoir l'actualité d'ANITI chaque mois.

Nous n’envoyons pas de messages indésirables !

fr_FRFrench